Week-end jeux vidéo du 6 au 8 novembre

Ethan-Meteor

Du vendredi 6 au dimanche 8 novembre, jouez gratuitement à 12 jeux sur le canal 999 de la TV d’Orange. Vous pouvez interagir avec les jeux avec votre télécommande, une manette de jeux Orange ou autre manette compatible ainsi qu’avec l’application gratuite Manette TV d’Orange disponible pour les dispositifs iOS et Android.

  • Ethan Meteor Hunter (jouable avec une manette et l’application)
  • WRC4 (jouable avec une manette)
  • Chicken 4 (jouable avec la télécommande et l’application)
  • Pastry Passion (jouable avec la télécommande et l’application)
  • Asterix Megabaffe (jouable avec la télécommande et l’application)
  • Rugby WC (jouable avec une manette)
  • Tincan Escape (jouable avec la télécommande et l’application)
  • Zen Gems (jouable avec la télécommande et l’application)
  • Amelie’s Cafe (jouable avec la télécommande et l’application)
  • Kidz Sports Basketball (jouable avec la télécommande et l’application)
  • Farmington Tales (jouable avec la télécommande et l’application)
  • Brink of Consciousness – Le syndrome de Dorian Gray (jouable avec la télécommande)

Télécharger gratuitement l’application Manette TV d’orange :

L’avenir du jeu se trouve dans les nuages

Chez Orange, on vous parle souvent du Cloud Gaming, ou jeu en streaming. Il s’agit de la technologie qui vous permet de retrouver des jeux vidéo venus du PC ou des consoles (les Batman Arkham, les jeux Légo par exemple) via votre décodeur TV, et plus généralement sur tout écran connecté.

Les premiers services 100% dédiés aux mobiles viennent même d’apparaître au Japon. Le terme « Cloud » est employé à juste titre pour désigner ce service de streaming, parce que ce sont des serveurs puissants, à distance, qui font tourner un jeu vidéo trop gourmane pour la box ou le mobile, la robustesse rapidité des connexions internet et mobile assurant la réactivité des échanges avec votre écran.

Si le streaming est la partie du Cloud Gaming tournée vers le joueur, aujourd’hui la mieux connue du grand public, elle ne rend pas compte de l’étendue de l’exhaustivité de cette technologie. Le Cloud Gaming, c’est aussi une toute nouvelle façon de concevoir et produire les jeux pour les développeurs. Ce sont d’ailleurs les grands acteurs du Cloud Computing comme Microsoft (avec Azure) ou Amazon (avec AWS) qui fournissent les outils technologiques aux développeurs. Les spécialistes technologiques du jeu vidéo comme Unity commencent eux aussi à faciliter l’accès à cette technologie pour les plus petits développeurs.

Cette dimension plus technique du Cloud Gaming, à destination des créateurs de jeux, offre une capacité à développer un jeu vidéo digne des grandes productions du secteur à un coût plus abordable et surtout sans prérequis extravagants de connaissances informatiques. En ce sens, le Cloud s’inscrit comme une réponse aux mutations du secteur ces dix dernières années : multiplication des plateformes de jeu, distribution digitale, passage d’un produit fini (le jeu en boîte) à une jeu régulièrement enrichi (mises à jour, DLC, tournois…), développement partagé entre différents studios géographiquement éloignés, outsourcing fréquent sur les moteurs graphiques et autres outils techniques de pointe, prolifération des petits studios de moins de 10 personnes…

Les studios ont encore une utilisation balbutiante du Cloud pour le développement de leurs nouveaux jeux, mais il est certain que les processus de production sont en train de profondément changer. La coordination géographique prend une importance cruciale pour assurer le respect de timing, de qualité, de complémentarité, et se voit facilitée par la mise à disposition, dans un espace Cloud, d’un seul et même code accessible de partout à tous les studios qui participent à sa construction, que ce soit pour les décors, les personnages, les cinématiques, les tests… Alors que les jeux requièrent toujours plus de puissance et de ressources informatiques pour être développés, le modèle du Cloud s’avère moins coûteux pour les studios qui peuvent ainsi profiter des meilleurs infrastructures en permanence. Le Cloud aide aussi les studios à se concentrer sur leur rôle créatif en permettant une mutualisation des ressources, des risques et des coûts de domaines techniques (la compatibilité sur différentes plateformes de jeu) ou business (la récolte et analyse de données) à des les partenaires spécialistes, eux même prestataires de plusieurs studios.

Enfin, nous sommes à l’aube des implications que le Cloud aura sur la conception des jeux eux-mêmes. Héritées des jeux en ligne, dopées par le Big Data, les capacités de calcul et les progrès de l’Intelligence Artificielle, les possibilités de créer des mondes persistants (qui continuent d’évoluer quand le joueur a quitté sa partie), partagés entre tous les joueurs, voire en co-création avec eux ne semblent pas loin de devenir réalité.