Les jeux vidéo et le cinéma : une grande histoire d’amour ?

Au commencement, il y eut le cinéma … puis arrivèrent les jeux vidéo .

Ils sont d’abord très sommaires, tentant de reproduire de simples gestes de la vie quotidienne ou du sport comme le mythique Pong. Mais rapidement, les concepteurs de jeux comprirent que pour enrichir leur création, il faudrait y ajouter une âme en passant par un scénario.

Dés lors, littérature et cinéma seront sources d’inspirations parfois officielles, souvent officieuses, et l’on ne comptera plus les jeux vidéo de fantasy, de science-fiction ou d’aventure largement inspirés d’œuvres déjà existantes.

Les 90 ‘s : les premiers pas des jeux au cinéma :

Le tout premier long-métrage live adapté d’un jeu vidéo s’inspire de la star incontestable des consoles : Mario.

Super Mario Bros, le film.

Le plombier de Nintendo a l’honneur de rencontrer Hollywood en 1993, mais c’est malheureusement un échec. Le film ne trouve pas son public, pas même les enfants et prend trop de liberté avec les personnages du jeu. Au final, les spectateurs sont déçus mais l’idée des jeux au cinéma ayant germé, d’autres tenteront leur chance.

C’est ainsi qu’apparaissent d’autres films, voulant surfer sur cette nouvelle tendance mais souvent dépourvus de qualité. Parmi eux on notera les ratés, mais cultes aujourd’hui : Wing Commander, Mortal Kombat (avec notre Christophe Lambert) et surtout Street Fighter (avec Jean-Claude Van Damme).

Cette série d’échecs refroidit les producteurs et il faudra attendre les années 2000 pour voir naître de nouvelles tentatives.

Final Fantasy : une prouesse technique impossible à rentabiliser :

En 2001, à l’opposé de ce que les 90’s avaient pu imaginer, débarque l’étonnant « Final Fantasy : les créatures de l’esprit ».

Ce film issu de la série de jeux éponyme est d’une prouesse technique incroyable : il est le premier long-métrage intégralement conçu en images de synthèses représentant des êtes humains. Malgré des bonnes critiques, il sera un terrible échec commercial (allant jusqu’à provoquer la quasi faillite de Square, racheté par Enix pour devenir Square Enix). En cause, un coût trop important et un univers trop éloigné de la saga originale.

C’est dans les années 2000 que tout s’emballe et que les films issus des jeux vidéo s’enchaînent avec des gros budgets et des « stars » (Tomb Raider 1 et 2, Max Payne, Hitman, Doom, Silent Hill et plus récemment Prince of Persia), mais aussi parfois avec des plus petits budgets dont certains sortent en DTV (Bloodrayne, House of the Dead, Alone in the Dark, Far Cry, Dead or Alive, Tekken).

De toutes ces adaptations, c’est la série des films Resident Evil qui, enchaînant cinq films, sera le plus gros succès financier.

Malgré ce nombre impressionnant d’adaptations vidéo-ludiques, rares sont les films ayant une bonne réputation et ayant su convaincre. Quelques uns seulement s’en tirent avec les honneurs. On pense ici notamment à Silent Hill, du français Christophe Gans, qui a su retranscrire toute l’ambiance étrange du jeu et son univers cauchemardesque.

Le cinéma entre dans le jeu

Comme nous l’évoquions au début de cet article, les films adaptés en jeux vidéo sont très nombreux également. Mais là aussi, le « portage » (adaptation du petit écran vers le grand) est rarement synonyme de réussite.

Voulant surfer sur le succès d’un film au box-office, les studios créent parfois dans l’urgence un jeu dont le gameplay laisse à désirer. De ce fait, le jeu tiré d’un film est souvent court et la jouabilité pitoyable. On se rappelle notamment de E.T l’extra-terrestre (et les milliers de cartouches enterrées dans le désert par Atari).

Cartouches de jeux Atari retrouvées dans le désert.

Heureusement, quelques exceptions existent. L’une des premières bonnes adaptations n’est autre qu’ « Indiana Jones et la dernière croisade » sortie en 1989. Un jeu de type « point and click » ancêtre des jeux d’objets cachés, avec d’avantages d’énigmes et de casse-têtes à résoudre. Il reste encore à ce jour une réelle référence.

On se souviendra également du jeu « The X-Files Game », sortie en 1998, adaptation de la série éponyme en 7 CD-ROM ! Une prouesse à l’époque qui utilise le procédé de « full motion video » lequel consiste à utiliser de vraies images et non pas des graphismes numériques. Les vrais acteurs de la série, notamment les célèbres agents Mulder et Scully, font partie des personnages croisés tout au long de cette enquête. Certains considèrent d’ailleurs ce jeu comme un épisode à part entière (et l’entrée avec lui dans l’air du transmedia).

Aujourd’hui, les adaptations de films en jeux sont très nombreuses. La firme LEGO est la plus prolifique sur le sujet. Elle débute en 2005 avec la saga Star Wars. Le principe d’un jeu d’action-aventure, reprenant des scènes cultes, le tout avec beaucoup d’humour, a rapidement trouvé son public. La quasi-totalité de leur gamme de jouets a son adaptation en jeu, et le succès est toujours au rendez-vous (Indiana Jones, Harry Potter, Batman, Avengers, …). LEGO Marvel Super Heroes est disponible sur le Canal 999 de la TV d’Orange.

Avec des graphismes toujours plus poussés et réalistes, la frontière entre le jeu et le cinéma se réduit de jour en jour. Les adaptations devraient donc être de plus en plus possibles.

Un avenir radieux ?

De nombreuses adaptations sont déjà annoncées et on espère sincèrement que les studios auront tirés les leçons du passé afin de proposer un spectacle à la fois fidèle, cohérent et artistique.

Nos attentes se tournent vers World of Warcraft, Assassin’s Creed et Uncharted. Les reboots de Tomb Raider et Hitman sont déjà évoqués, ainsi que l’arrivée de Wolfenstein, Halo ou encore Metal Gear Solid.

Même si la relation jeu et cinéma n’a pas toujours était une grande histoire d’amour, l’avenir nous laisse plein d’espoir.

En bref :

  • Les jeux vidéo au cinéma : “ Bienvenue dans la matrice ”.
  • L’avenir des adaptations : “ Imagine “.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s