Le sport et les jeux vidéo

Le sport a inspiré de très nombreux jeux vidéo de football, basketball, rugby, handball. Du jeu de simulation sportive au jeu d’arcade, il y en a pour tous les goûts, pour les jeunes et les moins jeunes, en groupe ou seul, les joueurs occasionnels, débutants comme les confirmés.

Les jeux de simulation sportive

Bien souvent directement assimilés aux jeux de course, les jeux de simulation sont développés dans le but de reproduire au plus près de la réalité une activité. Les jeux de simulation ne se limitent pas aux jeux de voitures et touchent la plupart des catégories de jeux vidéo et de jeux vidéo sportifs.

Les valeurs que transmet le sport imprègnent aujourd’hui nos salons. L’esprit d’équipe et l’entraide sont les deux éléments clefs au succès et au bon déroulement d’une partie entre amis ou joueurs d’une même équipe.

« Les Sims », par exemple est un jeu de simulation de vie. Il existe aussi des jeux de simulation de conduite, de vol, de gestion ferroviaire, etc.

Quelques exemples :

pes2015

En savoir plus sur PES 2015 (disponible sur la TV d’Orange)


the-crew

En savoir plus sur The Crew (disponible sur PC)

motogp-14

En savoir plus sur MotoGP 14 (disponible sur PC)

project-cars

En savoir plus sur Project Cars (disponible sur PC)

Les jeux d’arcade

Une grande partie des jeux vidéo de sport sont des jeux d’arcade. Les jeux d’arcade intègrent un aspect non existant voir irréel. Ils peuvent donner une illusion de réalité mais ne pas y intégrer certaines fonctionnalités qui lui appartiennent (marquer des buts en toute facilité, prendre des virages serrés sans faire de tonneaux, etc.)

Quelques exemples :

trials-fusion

En savoir plus sur Trials Fusion (disponible sur PC)

trackmania-stadium

En savoir plus sur Trackmania Stadium (disponible sur PC)

olliolli

En savoir plus sur OlliOlli (disponible sur PC)

splitsecond

En savoir plus sur Split Second (disponible sur la TV d’Orange)

  • Les party games

Le party game est un jeu vidéo qui se joue « en soirée » (party en anglais), l’objectif étant de proposer aux joueurs non pas un jeu mais une multitude de mini-jeux regroupés sous un seul et même titre. La plupart des party games sont développés dans le but d’être des multi-joueurs. A noter que les party games sont aussi des jeux d’arcade.

Nintendo est tout particulièrement réputé pour ses party games dont les jeux « Mario Party », « Wii Sports » et « Mario et Sonic aux Jeux Olympiques d’Hiver ».

L’eSport

Le jeu vidéo peut aussi être un sport. Il attire chaque année toujours plus de joueurs, de sportifs qui s’affrontent de part le monde lors de compétitions largement diffusées sur internet. Ces diffusions permettent ainsi au monde entier et plus particulièrement aux passionnés et faux ans qui n’ont pas la possibilité de se déplacer de suivre l’événement en direct.

Avec la démocratisation de l’eSport, des structures sont nées et regroupent plusieurs joueurs sous un même fanion. Les équipes ainsi constituées sont bien souvent sponsorisées par des sociétés liées aux nouvelles technologies et au secteur vidéoludique mais pas uniquement. Ces partenariats permettent notamment aux équipes de financer le matériel et les déplacements pour les tournois.

Millenium est une importante structure Française qui regroupe des joueurs et des équipes Call Of Duty, League Of Legends, Starcraft, etc. Dans un futur édito, nous vous ferons découvrir ce phénomène qu’est l’eSport.

Quand le jeu rejoint le sport

Aujourd’hui, la frontière entre jeu vidéo et sport s’estompe de plus en plus.

Le souci du réalisme pousse les concepteurs à travailler en étroite collaboration avec des stars du ballon rond. Ces collaborations permettent de créer des jeux de football plus proches de la réalité, en modélisant trait pour trait le visage des joueurs et en mettant en avant quelques chanceux sur la jaquette des jeux PES et Fifa.

Les sponsors jouent le jeu également en apparaissant sur le bord des terrains virtuels.

Ce phénomène s’élargit aujourd’hui à l’ensemble des compétitions sportives, chaque nouvelle sortie d’un jeu correspondant bien souvent à un tournoi ou à un Grand Prix dans le monde réel (comme le Tour de France avec Pro Cycling Manager ou les jeux de Formule 1 et de Tennis).

A l’inverse, de véritables sportifs s’inspirent des jeux vidéo. Récemment, on a vu la consécration du jeune champion Fabio Quartararo (15 ans) qui poursuit ses entraînements réels avec des sessions intensives de jeux de moto.

moto-happy

En bref :

  • Les jeux de simulation : « Aux frontières du réel ».
  • Les jeux d’arcade : « Bienvenue dans la matrice ».
  • Les party games : « Everybody, needs Somebody » ou « Come on Barbie, let’s go party ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s